Dr-Denis-Creton
Le Dr Denis CRETON

est heureux de vous accueillir sur le site de VEINSURG

Exploration, traitement et chirurgie des varices, chirurgie hyperselective,
anesthesie loco-régionale, chirurgie ambulatoire, echo doppler, recommandations pour les patients...

Cabinet de consultation 5 Place Thiers (place de la Gare) • 54000 NANCY • Tél : 03 83 32 83 83 • Fax : 03 83 36 70 81

La chirurgie des varices

Questions/réponses

Intervention pendant les règles ?

Il n’y a pas d’inconvénient médical à se faire opérer pendant les règles, cela gène seulement votre confort postopératoire.


Intervention pendant l’été ?

A part l’inconfort des vacances du fait du port des bas élastiques, il n’est pas du tout gênant, médicalement, de se faire opérer durant la période d’été. Il y a 3 inconvénients à se faire opérer l’été :

1er : Garder les bas élastiques pendant une petite semaine.

2e : Ne pas tremper la jambe dans l’eau (baignoire, piscine, mer) pendant 15 jours à 3 semaines.

3e : Penser que la jambe ne sera pas belle (bleu, ecchymose, marque, tache) pendant quelque temps et que l’exposition au soleil pendant cette période risque de pigmenter la peau.

Autant cette précaution est importante chez la jeune femme soucieuse de l’esthétique autant elle a peu d’intérêt chez l’homme après la repousse des poils. Le soleil est un problème pour la peau et non pour les varices !


A quel âge se faire opérer ?

A condition que l’intervention soit réalisée avec un risque minimum (anesthésie locale, chirurgie ambulatoire), qu’elle soit non traumatisante, peu invalidante et parfaitement adaptée à votre cas particulier, elle peut être réalisée dès l’apparition des varices. Les interventions réalisées chez les très jeunes filles sont souvent de très petites interventions.


Intervention et grossesse ?

Dans certain cas, une grossesse survenant après un stripping peut faire apparaître des varicosités inesthétiques qui nécessiteront un traitement par microsclérose. C’est pour cela que l’indication d’une opération peut être discutée ou repoussée chez une jeune patiente porteuse de petites varices et qui souhaite “mettre en route” une grossesse. Cela dépend du type d’intervention à prévoir. Cette décision personnelle ne peut se prendre qu’après un examen écho-doppler très précis. Par contre, la décision opératoire peut s’imposer avant une autre grossesse chez une patiente qui présente de très grosses varices.


Intervention et récidive ?

Le fait d’avoir été opéré une fois n’augmente pas le risque de réapparition de varices plusieurs années après, au contraire.


Combien de temps doit-on porter les collants après l'opération ?

Actuellement avec le type d’anesthésie habituellement réalisée c'est-à-dire l’anesthésie locale tumescente une semaine ou deux de port du collant ou du bas sont suffisantes pour l’opération (après 8 jours vous les enlever quand vous voulez).

Après cette semaine vous pouvez encore les porter si vous en sentez le besoin. Si cela est le cas c’est que votre maladie veineuse est active.

Il est alors important de les porter pour prévenir l’avenir.


Doit-on porter les collants tout le temps ?

Non, des études au Portugal ont montré que l'insuffisance veineuse était soulagée par le port d'une compression élastique, même quelques heures par jour. Les heures de compression par jour sont en quelque sorte comptabilisées.


Où passera le sang après l'opération des varices ?

Les varices, non seulement, n'assurent plus le passage normal du sang, mais le fait circuler à contre courant.

La suppression de cette mauvaise voie rétablit une circulation normale à l'entour.

Le système veineux superficiel est un réseau qui peut être comparé au réseau routier d'une ville, la suppression d'une rue n'empêche pas la vie de la cité!


Pendant l'opération sous anesthésie locale, est-ce que je vais sentir ?

Oui l'anesthésie locale supprime la douleur mais pas la sensation dûe au travail du chirurgien, cette sensation peut paraître impressionnante chez certaines personnes émotives, mais dans ce cas l'injection, pendant l'opération, de médicaments qui calment l'anxiété est une bonne façon d'atténuer le mauvais souvenir de l'opération.

Les médicaments calmant l'anxiété sont injectés dans 75 % des cas, ce ne sont pas des somnifères, ils sont très vite digérés et ne laissent, en général, aucun souvenir désagréable.


Puis-je me faire opérer maintenant même si je veux un autre enfant ?

Oui, si vous avez de très grosses varices, surtout si elles sont apparues avant les grossesses. Car les grosses varices sont très difficiles à supporter pendant la grossesse.

Non, si vous avez de toute petite varices.

Entre les deux chacun est un cas particulier, mais il faut savoir que seule la suppression du tronc de la saphène peut faire prendre un risque inesthétique après une autre grossesse.


Il y a t-il un risque à se faire enlever les saphènes si on a de l'artérite ?

Oui en principe, car la saphène est, jusqu'à présent, le meilleur élément de remplacement d'une artère des membres inférieurs ou d'une artère du coeur quand celles ci sont touchés par l'artérite, mais ce risque est largement tempéré car il y a environ 30 ans de décalage entre l'âge des varices et l'âge de l'artérite.

Actuellement, la parfaite connaissance de la circulation veineuse par les appareils d'échographie doppler permettent de n'enlever, la saphène, en totalité que dans 4 % des cas pour toute intervention de varices.

Plusieurs interventions sur les petites varices permettent souvent d'éviter que la maladie ne touche le tronc principal.


Est ce qu'on peut se faire opérer après des scléroses ?

Oui, les sclérose multiples ont souvent rendu les veines fibreuses et fixées dans les tissus : elles rendent l'opération est un peu plus difficile, mais tout à fait possible .

D'autre part, quand les scléroses ont été très efficaces, les varices déjà détruites par la sclérose n'ont pas besoin d'être enlevées, l'intervention de ce fait est moins étendue.


Est ce que je risque une phlébite ?

Oui, le risque de thrombo phlébite profonde est 3 fois plus grand chez le variqueux.

Ce risque est néanmoins souvent déclenché par une cause intercurrente comme une grossesse, une fracture un plâtre, une opération ou un alitement pour maladie, mais il faut savoir que ce risque est encore multiplié par 4 avec la prise de pilule contraceptive. C'est pour cela qu'il est conseillé d'arrêter la pilule un mois avant une opération .


Qu'est ce qu'une phlébite ?

Une phlébite est une thrombose qui se produit dans une veine.

Si cela concerne une veine profonde de gros calibre qui est en continuité directe avec la veine cave, le coeur et les poumons, on peut craindre, dans la période aiguë le déplacement du caillot entraînant un embolie pulmonaire. Après la phase aiguë, la cicatrisation du caillot dans la veine profonde entraîne des complications chroniques définitives qu'on appelle insuffisance veineuse chronique. Cette insuffisance veineuse chronique correspond à la destruction du système valvulaire profond. Elle est souvent responsable, avec le temps de l'apparition de plaques noires ou d'ulcères sur la jambe. Cette maladie veineuse profonde impose toujours le port continu d'une compression élastique. C'est pour éviter au maximum ce type de séquelles qu'il faut soigner très sérieusement toute phlébite.

Si cela concerne une veine superficielle ( on appelle cela phlébite superficielle ou quelquefois improprement périphlébite ou para-phlébite), les risques sont beaucoup moins importants. Bien que les points de communication entre les veines superficielles et les veines profondes soient très peu importants, la thrombo phlébite superficielle, qui ressemble à une petite boule dure et douloureuse sous la peau nécessite une prise en charge sérieuse et rapide auprès de votre médecin.


Peut-on mettre deux collants l'un sur l'autre de même taille ?

Oui, les études ont montré que les forces de compression s'ajoutent lorsque l'on superpose deux compressions.

Le collant ou bas médical habituel fait environ, en fonction des marques, 20 mm de mercure.

La compression post opératoire devant fournir 40 mm de mercure, la sommation en pression de deux collants de classe 2 ( 2 x 20 mm de mercure = 40 mm de mercure) est parfaite.

Il est facile d'enfiler 2 collants identiques de classe 2, il est quasiment impossible d'enfiler un collant de classe 4.

La même force de compression peut être obtenue en superposant un collant et un bas de classe 2.


Est-il vrai qu'une jambe opérée de varices est toujours douloureuse ?

C'était malheureusement souvent vrai autrefois avec les anciennes interventions qu'on appelait le stripping de Babcock, où après avoir passé un câble dans la saphène, une rondelle était accrochée à l'extrémité, et la veine arrachée entièrement en tirant sur le câble. L'intervention était simple et rapide, mais le nerf sensitif de la jambe était arraché dans 30 à 50 % des cas. Cet accident était possible aussi à cause de l'anesthésie générale. Il s'en suivait une insensibilité complète, définitive et hyperdouloureuse de la partie interne de la jambe et de la cheville.

Actuellement, le stripping fait par invagination, en retournant la saphène comme une manche de veste, est très peu agressif. La réalisation de l'intervention sous anesthésie loco régionale, qui permet de garder une certaine vigilance pendant l'intervention doit permettre d'éviter cette complication douloureuse.

blessure du nerf saphéne strip varices


Doit-on rester allongé après l'opération ?

Non, l'activité physique après l'opération doit être la plus normale possible dès le lendemain de l'intervention. Il convient de faire ce que l'on veut, ou plutôt ce que l'on peut.

Sur une enquête portant sur 800 personnes opérées, 75 % des personnes interrogées ont dit avoir repris leurs activités domestiques normalement le lendemain de l'intervention (pour les femmes, il s'agit souvent, des courses, de la voiture, du ménage etc...)


Doit-on prendre un arrêt de travail ?

L'arrêt de travail n'est pas médicalement obligatoire, il dépend, bien entendu, du type de varice opéré, mais surtout du type de métier et des obligations de chacun.

Sur une enquête récente 53 % des patients avaient repris le travail avant 8 jours et 77 % avant 15 jours.

D'autres équipes ont donné des pourcentages similaires avec en moyenne 11 jours d'arrêt de travail.

La durée d'arrêt de travail est strictement dépendante du confort et de la douleur postopératoire, elle dépend des qualités peu traumatiques de l'intervention réalisée.


Que doit on faire pour les voyages en avion ?

Pour tout voyage en avion, il est obligatoire de porter des collants à varice ou des bas à varices de classe 2, car pendant les vols long courrier la pressurisation n'est jamais parfaite, la situation en altitude entraîne un gonflement des jambes.

La position assise immobile, la déshydratation relative entraînée par le peu de boisson consommée (trop souvent alcoolisée) prédisposent à l'apparition de complications veineuses.

Le collant peut être enlever dés l'arrivée à l'aéroport.


Peut-on retirer des grosses varices sans être hospitalisé ni endormi ?

Toutes les varices sans exception peuvent être opérées sous anesthésie loco-régionale en ambulatoire, même les plus grosses.

Grosses varices


Pourquoi j'ai des varices ?

Les varices ont trois causes essentielles :

  • L'hérédité :
    • avec 2 parents porteurs de varices le risque d'avoir des varices est de 90%
    • avec 1 parent porteur de varices, le risque est de :
    • 25% chez les garçons
    • 60% chez les filles
  • La féminité (hormone - grossesse - pilulle).
  • Le mode de vie de notre société occidentale industrielle.

heredite varice

Copyright © 2018 Veinsurg - Chirurgie des varices - Dr Denis CRETON - Nancy - Tous droits réservés - Réalisation Page Graphique